home blog

La courbe d’évolution du vin

Quel est le bon moment pour boire un vin ?

De nombreux clients nous demandent quel est le meilleur moment pour boire une bouteille d’une année précise en fonction de la qualité du vin. Je conseille généralement d’attendre 5 ou 6 ans après la vendange pour notre Chianti Classico, 10/12 ans pour notre Riserva, 15 ans pour le Monteficalle IGT et pour le Gran Selezione.

Je précise toujours cependant que ces indications sont générales et qu’il est important de prendre en compte également les préférences personnelles et surtout les caractéristiques uniques de chaque cuvée : elles auront toutes en effet une courbe d’évolution différente, en fonction des conditions climatiques de l’année en question et des caractéristiques des raisins récoltés.

Un vin Riserva produit lors d’une excellente année pourrait avoir besoin d’un vieillissement plus long, être mordant les premières années et atteindre son apogée plus tard, tandis que ce même Riserva produit une année trop chaude par exemple pourrait être déjà prêt à être dégusté jeune, mais risquer un déclin précoce lors du vieillissement.

Donc, comment faire pour savoir quand est arrivé le bon moment de boire les bouteilles que vous avez achetées ? Pour répondre de façon simple à cette question, j’ai décidé de fournir pour chaque vin présent sur le site sa propre courbe d’évolution !

Il suffit donc de visiter la section « Nos vins », de cliquer sur le nom du vin, puis de choisir l’une des cuvées indiquées et d’observer le graphique de sa courbe d’évolution. Ou bien vous pouvez également scanner le code QR présent sur la contre-étiquette de la bouteille avec votre smartphone (le code QR n’est présent que sur les Chianti Classico Annata, Riserva et Gran Selezione à partir de 2010).

courbe d’évolution vin

Dans le graphique, le pourcentage de maturation et d’évolution du vin, autrement dit sa « buvabilité » est représenté sur l’axe Y, tandis que les années sont indiquées sur l’axe X.

Le conseil est de boire le vin au moment où la courbe est proche de son sommet (entre 90 % et 100 %). Plutôt simple, non ?

Mais attention, pour que le vin suive effectivement la courbe d’évolution indiquée, il doit être correctement conservé, à l’abri de la lumière et surtout à une température constante qui ne dépasse pas les 20 °C. Si vous ne pouvez pas respecter ces conditions, je vous conseille de réduire les temps indiqués et de ne pas conserver la bouteille plus de deux ou trois ans.

Pourquoi un vin change-t-il avec le vieillissement ?

En quoi le vin change-t-il avec le vieillissement ? Pour répondre à cette question de façon simple, sans m’aventurer dans le domaine de la biochimie, voici ce qui arrive aux principaux composants du vin :

Les tanins

Les tanins qui donnent cette légère amertume aux vins rouges et cette sensation d'âpreté sur la langue et les gencives s’adoucissent avec le vieillissement et deviennent moins perceptibles en bouche. Un jeune vin rouge a une charge en tanins très prononcée, qu’il perdra complètement (ou presque) après quelques dizaines d’années.

L’acidité

L’acidité peut être décrite comme la « colonne vertébrale » d’un vin et détermine sa capacité de vieillissement. C’est de plus l'élément qui permet au vin d’être bu avec facilité en évitant qu’il ne soit trop lourd. Dans ce cas également, avec le temps la charge acide présente dans le vin s’affaiblit (ou en tout cas sa perception).

L’éventail aromatique

Un autre changement évident avec la maturation du vin est l’évolution de son bouquet. Un vin jeune a une intensité aromatique prononcée, mais le nombre de parfums qu’il est possible de distinguer est limité. Plus il s’approchera du sommet de la courbe d'évolution, plus l’éventail aromatique s’enrichira et deviendra plus complexe. Une fois dans la courbe descendante, l'intensité et la puissance des parfums s’affaibliront progressivement.

Le corps

Le corps (ou la structure) se réfère à la puissance et à la sensation du « poids » d’un vin en bouche. Il dépend de l’alcool et des substances non volatiles dissoutes dans le vin. Dans ce cas également, le corps du vin s’affaiblit avec le temps et devient léger quand il entre dans la partie descendante de la courbe.

Différentes caractéristiques du vin se transforment ainsi avec le vieillissement. C’est la raison pour laquelle si on goute un même vin d’une année sur l’autre, il peut nous offrir des sensations différentes à chaque fois.

vins

Mon conseil

Quelle est la meilleure façon de comprendre au mieux la courbe d’évolution d’un vin ? Si vous possédez plusieurs bouteilles d’une même cuvée, essayez d’en déguster une chaque année en ayant soin d’écrire vos sensations et les notes organoleptiques perçues. Quand vous aurez bu toutes les bouteilles, vous pourrez reprendre toutes vos notes et mettre en évidence les différences. 

Et nous vous encourageons bien-sûr à les partager avec nous sur notre groupe Facebook !